L’Intelligence Personnelle comme clé du leadership !

Dans son numéro d’Octobre/Novembre 2018, Harvard Business Review France proposait un dossier sur “Les clés du leadership” dans le cadre de sa rubrique “Plein feux sur…”.
L’objectif était de faire une synthèse de ce qui constitue l’équation parfaite pour être aujourd’hui un “bon” leader, c’est à dire un leader efficace qui vit avec son temps, donne une place importante à l’humain, sait s’adapter aux contextes et utilise de “nouveaux” modes de management plus respectueux des personnes (qui n’ont rien de nouveau si ce n’est qu’on y revient… mais nous en reparlerons lors de prochaines publications, notamment celles concernant les travaux de Douglas Mc Gregor).

Pour cela, les idées de 4 auteurs et non des moindres étaient mises à l’honneur via 3 articles sur les 3 axes essentiels de “l’équation du leadership” :

  • L’attention : par Daniel Goleman, qui a popularisé le principe d’Intelligence Emotionnelle.
  • L’authenticité : par Rob Goffee et Gareth Jones, 2 professeurs spécialistes du comportement organisationnel.
  • La persuasion : par Robert Cialdini, un des experts mondiaux de l’influence.

Pourquoi parler de tout ça sur ce site consacré à l’Intelligence Personnelle ? Et bien tout simplement car ces 3 axes correspondent à différents volets de l’Intelligence Personnelle et permettent, lors d’une application dans son métier, de mettre en place une démarche d’Intelligence Professionnelle :

  • Devenir un leader attentif : c’est “apprendre à se focaliser sur soi-même, sur autrui et sur le reste du monde [pour] développer des aptitudes essentielles au leadership“. Autrement dit, cela revient à s’engager dans une démarche de management des connaissances (se connaitre) tout en restant en alerte sur ce qui se passe à l’extérieur, c’est à dire faire de la veille.
  • Gérer son authenticité : “Pour s’attirer les soutiens, un leader doit présenter différents visages à de nombreux individus. Le tout est d’y parvenir en restant fidèle à soi-même“. Cela revient à travailler l’image que l’on renvoie aux autres, son e-réputation. Mais tout travail de réputation doit se faire de manière honnête, c’est à dire être le vrai reflet ce qu’on est vraiment, au risque justement d’en avoir une mauvaise en cas de tromperie.
  • Apprivoiser la science de la persuasion : “Pour un dirigeant, impossible de réussir sans maitriser l’art de la persuasion“. L’influence et l’art de convaincre sont deux choses qui s’apprennent et qui sont vitales pour un leader mais également pour tous au quotidien. Rendre le contexte favorable à son épanouissement, tout en respectant les autres, aide à sécuriser et garantir notre avenir.

Nous vous proposons ainsi via 3 articles distincts un résumé des contenus de ces 3 publications en mettant en perspective les principes qui nous paraissent essentiels de maitriser pour l’adhésion à des démarches d’Intelligence Personnelle et Professionnelle. Nous vous donnerons ici les liens directs des billets au fur et à mesure de leur mise en ligne.

Il va falloir être attentif… Premier article sur l’attention, dans quelques jours…
N’oubliez pas de vous abonner pour suivre nos actualités.

Liens utiles


Sources image “à la une” et citations : Harvard Business Review France – numéro Octobre/Novembre 2018

A propos Olivier Pommeret 9 Articles
Olivier Pommeret est Docteur en Biologie et Pharmacologie et titulaire d’un mastère spécialisé en Intelligence Economique. Il dirige la société Conseil POM et co-Préside l’association pour le Développement de l’Intelligence Personnelle et Professionnelle (DIP2). Depuis 2018, il est également chercheur associé au Laboratoire de Droit International et Européen (LADIE) de l’Institut du Droit de la Paix et du Développement de l’Université de Nice. En parallèle de ses activités professionnelles, Olivier Pommeret est réserviste citoyen (Chef d’Escadron) de la Gendarmerie PACA.